Entretien & Depannage

GAZ DEPAN’SERVICES SAV est spécialiste de l'installation et de la maintenance de chaudières, de grande marque tel que Saunier Duval, Frisquet, Oertli, De Detrich ...
Nous vous conseillons sur le choix de votre appareil.
En cas de panne totale de votre appareil, GAZ DEPAN’SERVICES SAV intervient rapidement.
L'entretien annuel de votre appareil à gaz est très important pour votre sécurité et votre santé.
Le ramonage annuel de votre conduit gaz, assure le bon fonctionnement de votre appareil.
Nous vous garantissons un service de qualité et une totale transparence sur nos tarifs en vigueur.
Nous vérifions la conformité de votre installation. (Chaudière, conduit gaz et ventilation)

GAZ DEPAN’SERVICES SAV vous conseille sur l'installation ou le remplacement de votre chaudière à gaz, chauffe-eau, radiateur à gaz, et de votre ballon électrique (cumulus).
Pour plus de sécurité et de confort, GAZ DEPAN’SERVICES SAV vous propose des thermostats d'ambiances, des détecteurs de fumée ou de monoxyde de Carbonne, et le ramonage du conduit d'évacuation de votre appareil à gaz.
Nous intervenons aussi sur le détartrage de l'installation sanitaire et désembouage de l’installation de chauffage.
Copropriétés : GAZ DEPAN’SERVICES SAV a mis au point des contrats sur mesure, pour la maintenance et le ramonage des appareils dans les résidences (Nous consulter pour un devis détaillé).

Arrêté du 28 septembre 1990 sur le ramonage obligatoire : 
Les canaux de fumée fixes au sens de l’article 176 de la loi doivent être nettoyés régulièrement en tenant compte du genre de combustible utilisé, du degré d’utilisation et de la technique actuelle, 1 à 2 fois par an. Lorsque le présent arrêté prescrit deux nettoyages par an, l’un des deux au moins doit avoir lieu pendant la période durant laquelle les installations sont utilisées.

Arrêté du 15 septembre 2009 relatif à l'entretien annuel des chaudières dont la puissance nominale est comprise entre 4 et 400 kilowatts :
Article 1 : L'entretien annuel d'une chaudière dont la puissance nominale est comprise entre 4 et 400 kW comporte la vérification de la chaudière, le cas échéant son nettoyage et son réglage, ainsi que la fourniture des conseils nécessaires portant sur le bon usage de la chaudière en place, les améliorations possibles de l'ensemble de l'installation de chauffage et l'intérêt éventuel du remplacement de celle-ci.
L'entretien est conforme aux spécifications techniques figurant à l'annexe 1 du présent arrêté. Lors de la vérification de la chaudière, la personne ayant effectué l'entretien annuel de la chaudière évalue le rendement et les émissions de polluants atmosphériques de la chaudière.
Pour évaluer le rendement de la chaudière, la personne ayant effectué l'entretien de la chaudière utilise la méthode définie à l'annexe 2 du présent arrêté. Pour évaluer les émissions de polluants atmosphériques de la chaudière, la personne ayant effectué l'entretien de la chaudière utilise la méthode définie à l'annexe 3 du présent arrêté.
A l'issue de l'entretien de la chaudière, la personne l'ayant effectué fournit les conseils nécessaires portant sur le bon usage de la chaudière en place, les améliorations possibles de l'ensemble de l'installation de chauffage et l'intérêt éventuel du remplacement de celle-ci. L'annexe 4 du présent arrêté précise les conditions de fourniture de ces conseils et la nature des conseils qui peuvent être fournis.


Article 2 : La personne ayant effectué l'entretien annuel de la chaudière établit une attestation d'entretien et la remet, dans un délai de quinze jours suivant sa visite, au commanditaire de l'entretien.
Cette attestation est conforme au modèle décrit en annexe 5 du présent arrêté.
Cette attestation comporte notamment le résultat de l'évaluation du rendement de la chaudière, le résultat de l'évaluation des émissions polluantes de la chaudière et les conseils nécessaires portant sur le bon usage de la chaudière en place, les améliorations possibles de l'ensemble de l'installation de chauffage et l'intérêt éventuel du remplacement de celle-ci.


Article 3 : Si à l'occasion de la mesure du taux de monoxyde de carbone (CO) dans l'air ambiant il est constaté :

  • Une teneur en CO mesurée comprise entre 20 ppm (10 ppm à compter du 1er juillet 2014) et 50 ppm, la situation est estimée anormale et la personne chargée d'effectuer l'entretien doit informer l'usager que des investigations complémentaires concernant le tirage du conduit de fumée et la ventilation du local sont nécessaires. Ces investigations peuvent être réalisées au cours de la visite ou faire l'objet de prestations complémentaires ;

  • Une teneur en CO mesurée supérieure ou égale à 50 ppm, la situation met en évidence un danger grave et immédiat et il y a injonction faite à l'usager par la personne chargée d'effectuer l'entretien de maintenir sa chaudière à l'arrêt jusqu'à la remise en service de l'installation dans les conditions normales de fonctionnement.